Yan Cozian, fabricant de cornemuses mais aussi musicien, chercheur, programmateur et enseignant.

Le musicien :

Yan joue principalement de la fameuse cornemuse landaise, des landes de Gascogne, de … bref, de la boha.

Il fait également sonner la bodega, les musettes du Centre France et la gaita de boto d’Aragon.  Il joue aussi du hautbois et des flûtes et … le chant, le chant en langue d’Òc !

S’il puise ses racines dans la musique traditionnelle, ses expériences musicales sont éclectiques puisqu’il a joué aussi bien la création de Jacques Ballue : « Cants deu Sud », au sein de l’orchestre symphonique de l’Ensemble Instrumental des Landes que dans le groupe Aliòs (Rock occitan).

Soliste renommé, il joue et a joué dans de nombreux groupes et a développé un grand nombre de projets artistiques.

En 1998, il a remporté le premier prix du concours international des Maîtres sonneurs de Saint Chartier.

Il est compositeur, arrangeur et plus d’une vingtaine d’albums portent ses créations.

Le pédagogue - le passeur 

Titulaire d'un Diplôme d'état de professeur de cornemuses et d'un Certificat d’aptitude à la coordination de département, Yan enseigne la cornemuse, la caremèra, le clarin, le chant et anime des pratiques collectives.

Il a travaillé une quinzaine d'année au Conservatoire des Landes, il a créé le département musiques et danses traditionnelles.

Il anime régulièrement des stages d’instruments.

Le chercheur

En parallèle de la construction de son style de jeu , il a voulu développer le potentiel technique de sa cornemuse en ajoutant de nouveaux bourdons et de nouvelles possibilités mélodiques à l’instrument.

Le passeur :

En 1993, il participe à la création et préside l’association des Bohaires de Gasconha, qui regroupe les musiciens passionnés par la cornemuse landaise.

Le programmateur

Concepteur et programmateur du festival international de cornemuses : Festiv’cornemuseS qui se déroule chaque été dans le sud des Landes de Gascogne.

Et bien sûr le fabricant d’instruments

Depuis 1976, Yan Cozian a développé la technique de fabrication des anches simples. Les anches sont le cœur de l’instrument, elles apportent la justesse et la couleur à l’instrument. Il s’agit du domaine le plus technique de la fabrication de la boha – la cornemuse landaise.

Dans les années 90, afin de promouvoir ses classes d’instrument, il développe un modèle de bohas d'étude inspiré des créations d’Alain Cadeillan .

De nombreux amateurs ou fabricants occasionnels ont bénéficié de ses plans et de ses conseils.

En parallèle, il a créé et développé un nouveau modèle de caremèras et inventé une musetta pour un apprentissage plus aisé de la cornemuse. Il a mis au point de nombreuses innovations sur la boha telles que l’aneth et le bourdon de poche en do et ré.  

Scottish gasconne jouée à la boha avec bourdons de poche et samplers.

Chanson en langue occitane.

Reportage FR3 

Facture instrumentale et musique :

un lien évident

Web site de Yan Cozian

Logo Yan.jpeg

© 2019 Yan Cozian