Yan Cozian

Fabricant de cornemuses mais aussi musicien, chercheur, programmateur et enseignant.

> www.yancozian.fr

Le musicien

Yan joue principalement de la fameuse cornemuse landaise, des landes de Gascogne, de… bref, de la boha.

Il fait également sonner la bodega, les musettes du Centre France et la gaita de boto d’Aragon.  Il joue aussi du hautbois et des flûtes et… le chant, le chant en langue d’Òc !

S’il puise ses racines dans la musique traditionnelle, ses expériences musicales sont éclectiques puisqu’il a joué aussi bien la création de Jacques Ballue : « Cants deu Sud », au sein de l’orchestre symphonique de l’Ensemble Instrumental des Landes que dans le groupe Aliòs (Rock occitan).

Soliste renommé, il joue et a joué dans de nombreux groupes et a développé un grand nombre de projets artistiques.

En 1998, il a remporté le premier prix du concours international des Maîtres sonneurs de Saint Chartier.

Il est compositeur, arrangeur et plus d’une vingtaine d’albums portent ses créations.

 

Rêveur-éveillé de bourdons circul’airs
Bruit-colleur de samplers
A présent, sa voix qui s’en mêle, flûte !
… émotions.
Et ce buis qui gémit sous le cuir qui se tend
      Et ses doigts entrouverts sur des abîmes de rondeaux bondissants
           Et les siamois qui ondulent en harmonie,
                appuyés contre leur jeune frère qui ronronne… grave.
                          Tempêtes bourdonnantes sur le Golfe de Gascogne !

> Scottish gasconne jouée à la boha avec bourdons de poche et samplers.

Chanson en langue occitane :

"Viene lo temps"

Le pédagogue - le passeur

Titulaire d'un Diplôme d'état de professeur de cornemuses et d'un Certificat d’aptitude à la coordination de département, Yan enseigne la cornemuse, la caremèra, le clarin, le chant et anime des pratiques collectives.

Il a travaillé une quinzaine d'année au Conservatoire des Landes, il a créé le département musiques et danses traditionnelles.

Il anime régulièrement des stages d’instruments.

Le chercheur

 

En parallèle de la construction de son style de jeu , il a voulu développer le potentiel technique de sa cornemuse en ajoutant de nouveaux bourdons et de nouvelles possibilités mélodiques à l’instrument.

Le passeur

En 1993, il participe à la création et préside l’association des Bohaires de Gasconha, qui regroupe les musiciens passionnés par la cornemuse landaise.

Le programmateur

Concepteur et programmateur du festival international de cornemuses : Festiv’cornemuseS qui se déroule chaque été dans le sud des Landes de Gascogne.

Et bien sûr le fabricant d’instruments

Depuis 1976, Yan Cozian a développé la technique de fabrication des anches simples. Les anches sont le cœur de l’instrument, elles apportent la justesse et la couleur à l’instrument. Il s’agit du domaine le plus technique de la fabrication de la boha – la cornemuse landaise.

Dans les années 90, afin de promouvoir ses classes d’instrument, il développe un modèle de bohas d'étude inspiré des créations d’Alain Cadeillan. De nombreux amateurs ou fabricants occasionnels ont bénéficié de ses plans et de ses conseils.

En parallèle, il a créé et développé un nouveau modèle de caremèras et inventé une musetta pour un apprentissage plus aisé de la cornemuse. Il a mis au point de nombreuses innovations sur la boha telles que l’aneth et le bourdon de poche en do et ré.  

> Reportage FR3

 

Facture instrumentale et musique :

un lien évident

Yan Cozian,

fabriquant de bohas et caremères

  • Plan de travail 1 copie
  • Plan de travail 1

© 2020 / Yan Cozian